[CAVALIER] : La position du cavalier en général

Hey ! Je vous retrouve aujourd’hui avec un sujet phare dans l’équitation, la position du cavalier. Personnellement, il s’agit de mon problème principal que je suis actuellement en train de corriger. C’est pour cela, qu’aujourd’hui, j’ai décidé de vous faire partager mes connaissances afin d’acquérir une bonne position.

Pourquoi avoir une bonne position ?

Beaucoup se demande qu’elle est l’importance de la position, mais également si elle a un réel effet sur la locomotion du cheval.

Premièrement, une bonne position vous assurera sécurité et confort. Elle est l’aide principal à la communication cavalier/cheval. C’est pour cela que toute modification d’attitude doit être voulue, contrôlée et maîtrisée. Une mauvaise action sera mal comprise par l’équidé, ce qui mènera à un désaccord entre vous.

Deuxièmement, la position du cavalier est déterminante pour le bon fonctionnement du cheval. Elle doit permettre une totale indépendance des aides grâce à une parfaite décontraction. Avant tout, elle influence la stabilité du cavalier et du cheval, et détermine toute variation d’équilibre. Si votre attitude est juste et équilibrée, elle aidera votre cheval à adopter un confort mental et physique. A l’inverse, si le cavalier est rigide, mal placé ou déséquilibré, son cheval ne pourra pas se relaxer, s’épanouir et se muscler correctement ; au contraire, il risque de se braquer. Sans une position correcte, apprentissage et figures vous seront difficile à réaliser, voir même impossible.

La meilleure attitude est celle qui ordonnera au cheval d’être en équilibre et dans l’impulsion avec le minimum d’intervention du cavalier. Elle apportera également de la classe au cavalier sur son cheval.

Position idéal cavalier
Quelle est la bonne position à cheval ?

Afin d’avoir une position correcte, le cavalier doit prendre conscience de son corps. Il doit être également capable de sentir son équilibre, son placement et de percevoir ses contractions. Une bonne attitude demande un temps d’adaptation ; celui-ci varie selon les cavaliers.

Les trois clefs d’une bonne position :

  • L’assiette est la qualité qui permet au cavalier de demeurer maître de son équilibre en toutes circonstances et quelles que soient les réactions du cheval.
  • La souplesse concerne l’ensemble du corps, mais tout particulièrement le libre jeu du rein, l’ouverture des hanches, la tenue du dos.
  • La fixité concerne l’absence de mouvement involontaire et l’emploi des seules « forces » utiles au mouvement.

Nous allons donc voir point par point la position assise qui est la position de base du cavalier :

Tête :

  • Tête droite dans le prolongement du buste, nuque sans raideur, dégagée des épaules.
  • Regard lointain au-dessus des oreilles de son cheval.

Haut du corps :

  • Buste grandi, décontracté et proche de la verticale.
  • Epaules, descendues, basses, en arrière et relaxées.
  • Colonne vertébrale tirée vers le haut.
  • Bassin basculé, nombril dirigée vers les oreilles du cheval.
  • Rein et hanche souple.

Bras :Mains au-dessus de la bouche

  • Bras libres, à demi-ployés.
  • Coudes tombant naturellement le long du corps.
  • Avant-bras, poignets et mains en direction de la bouche du cheval.
  • Mains au-dessus du garrot, semi-fermées avec des doigts relaxés tenant les rênes délicatement (ni trop ouvertes, ni trop fermées).
  • Pouces vers le haut.

Jambes :

      • Jambes relâchées, tombant naturellement à la verticale, jamais plaquées, ni serrées.
      • Cuisses et genoux non serrés, légèrement ouverts.
      • Mollets en contact avec le cheval sans le serrer.
      • Pieds parallèles au corps du cheval.
      • Chevilles souples et talons légèrement plus bas que les pointes de pied.

os

Global :

  • Cavalier assis au fond de la selle
  • alignement épaules/hanches/talons,

Cette attitude n’est pas figée et constante. Elle doit être adaptée à l’allure et à l’action du cheval. Cependant, elle doit toujours être souple, libre, décontractée et le bassin doit constamment accompagner le mouvement du cheval. L’essentiel est d’être en accompagnement avec le cheval et de toujours contrôler l’équilibre cavalier/cheval. Une mauvaise attitude attire l’œil tandis qu’un cavalier équilibré, bien assis et relaxé, se fait oublié, il n’est que « le metteur en scène de son cheval ». Une fois dans la bonne position, vous devez pouvoir vous lever aisément grâce à vos pieds sans l’aide de vos mains.

! IMPORTANT ! Pour pouvoir se servir librement de ses mains et de ses jambes, elles ne doivent pas être un moyen de tenue.

En résumé, la position idéale n’a pas pour seul but d’être beau à cheval ; elle est la seule qui permet d’être actif, de ne pas déranger notre monture, de ne pas abîmer notre dos. C’est la seule qui permet l’indépendance des aides. La qualité d’une position ne se trouve pas seulement dans le fait de se tenir bien droit mais dans le liant et le dynamisme des muscles, principalement ceux du bas du dos. Une fois la position acquise, alors seulement vous percevrez votre cheval et serez en harmonie avec lui.


Dans un prochaine article, je vous livrerais mes conseils, ainsi que quels que petits exercices afin d’adopter une position correcte à cheval.


Sources : Monitrices, mes connaissances, Rider passion, Cheval-Haute-Ecole, « Tout pour réussir ses galops 1 à 4 » Belin

 

 

2 réflexions sur “[CAVALIER] : La position du cavalier en général

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *