[CAVALIER] : La compétition de Dressage

En compétition, l’épreuve de dressage consiste à dérouler une reprise imposée ou libre. Le couple cavalier/cheval doit enchaîner une succession de figures et évoluer dans les différentes allures. Selon la FFE, cette discipline a pour but d’obtenir une harmonie entre le cavalier et le cheval. « Calme », « souplesse », « confiance », « attentif » et « brillance » sont les mots clefs d’une parfaite harmonie ; personnellement, j’ajouterai également « complicité »

    1. ENVIRONMENT
      carriere-de-dressage-60-20L’épreuve doit avoir lieu sur un terrain plat (sans dénivelé), souple et à base de sable. Il peut être extérieur ou intérieur et il doit mesurer 60 m de longueur sur 20 m ou bien 40 m sur 20 m selon les épreuves. Afin que le cavalier puisse se repérer facilement et précisément, des lettres sont positionnées. Pour ce qui est du jury, il se trouve du côté de la lettre C.

 

 

 

    2. PROTOCOLE DE DRESSAGE
Une figure doit respecter un tracé dont la description est précisée par un règlement. La figure est notée de 0 à 10 et le coefficient varie de 1 à 2. Les juges mettent leurs notes sur un protocole spécifique au dressage qui indique :
– Les conditions de la reprise,
– L’ordre des figures imposées ou leur liste pour les RLM
– Les critères de notation des figures et leurs coefficients
A la fin de ce protocole se trouvent les notes d’ensembles, en rapport avec la précision du tracé des mouvements, la position, l’assiette, l’emploi des aides du cavaliers (niveau 5eme catégorie). A partie de la 4eme catégorie, les allures, l’impulsion, la soumission sont aussi notées ainsi que la musique et la chorégraphie lors de RLM.

3. TENUE REGLEMENTAIRE
dressagecheval212918075871Le cavalier doit être équipé d’un pantalon blanc, d’une veste noire ou très foncée, de bottes et d’une bombe. Les gants sont également conseillés mais pas obligatoires. Selon le niveau, le cavalier est autorisé à porter un chapeau.
Pour ce qui est du cheval, celui-ci doit être toiletté. Afin de mettre en valeur votre monture, il est fortement conseillé de natter la crinière et la queue. La selle est obligatoire, avec ou sans étriers. Tout ce qui est cravache, enrênements ou toute protection des membres, sont interdits. En cas de non-respect du harnachement autorisé, vous risquez l’élimination.

   4. LA DETENTE
Une détente dure en moyenne une vingtaine de minutes mais peut prendre plus de temps selon le tempérament de votre monture. L’ordre et l’horaire de passage de chaque concurrent sont affichés à l’avance. Profitez-en pour vous organisez et vérifier qu’il n’y a pas d’avance ou de retard afin de ne pas être dépassé par les évènements ; limitez votre stress.

   5. DES EPREUVES POUR TOUS LES NIVEAUX :
Il existe des épreuves de dressage pour tous les niveaux, classées selon plusieurs critères :
– Différents types de reprises : Club, Poney, Amateur, Pro
– Différents niveaux de difficultés : 3, 2, 1 ou Élite
– Différents types d’épreuves : Libre, Imposée, Préliminaire, Grand Prix
Le concours se pratique généralement en individuel, mais il existe le Carrousel et le Pas de Deux, qui sont des épreuves de dressage qui se réalisent en équipe.

Grâce à ces diverses épreuves, tout cavalier, peu importe le niveau, peut participer à un concours de dressage. L’inscription nécessite obligatoirement soit d’une licence de club, ou soit d’une licence pro. Dans les deux cas, la licence doit être une licence fédérale « compétition ».
Je vous invite à cliquer ICI afin de découvrir les différentes reprises sur le site de la FFE.

 

Je vous invite à aller voir l’article de mag.moncheval, qui est très précis, pour en savoir plus sur la compétition de dressage.


Sources : FFE, Cavalier manuel de préparation aux examens fédéraux 1 à 4 et degré 1

3 réflexions sur “[CAVALIER] : La compétition de Dressage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *